Le forum de Geotamtam
Espace de discussion de la communauté des géographes francophones

Accueil » Diffusion » Liste Géotamtam » [geotamtam] Offres de stage de recherche (M2 géographie, aménagement ou urbanisme) sur la thématique de l'énergie (Laboratoire EVS - Lyon)
[geotamtam] Offres de stage de recherche (M2 géographie, aménagement ou urbanisme) sur la thématique de l'énergie (Laboratoire EVS - Lyon) [message n° 3818] Mon, 02 December 2019 18:47
Anonyme
Courriel posté par Antoine Fontaine









Bonjour à tous,


 


Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint 3 offres de stage recherche pour des étudiant.es en M2 de géographie, aménagement ou urbanisme. Les stages sont accueillis au sein du laboratoire Environnement Ville
Société (UMR 5600) à Lyon. Ils s’inscrivent dans le cadre du programme de recherche RECUPERTE financé par l’ANR qui s’intéresse à la valorisation territoriale de la chaleur produite dans les secteurs de l’industrie, des services urbains et du nucléaire. Ils
portent respectivement sur :


 


1 - La chaleur des centrales nucléaires : une ressource énergétique à valoriser ?


Le stage porte sur la question de la valorisation de la chaleur issue du refroidissement des centrales nucléaires françaises. Ces centrales alimentent d’un côté un réseau électrique interconnecté de grande ampleur
et peuvent théoriquement fournir de l’électricité à des consommateurs situés à plusieurs centaines de kilomètres. De l’autre côté, des « circuits courts » se sont organisés pour valoriser les eaux tièdes des centrales habituellement rejetées dans la mer ou
des cours d’eau. Ces « circuits courts » se sont notamment organisés au cours des années 1970 dans le contexte de l’après contre-choc pétrolier et de politiques d’économies d’énergie. La récupération de chaleur a été mise en œuvre au sein de plusieurs centrales
nucléaires françaises pour alimenter des réseaux de chaleur urbains ou des fermes horticoles ou piscicoles. Ces valorisations locales ont pour certaines perduré et se sont développées, tandis que certaines ont été abandonnées. L’enjeu du stage sera de contribuer
à une réflexion collective sur la construction territoriale de cette chaleur perdue en ressource énergétique.


 


2 - Les déchets, une ressource énergétique. Analyse de la filière des « combustibles solides de récupération »


Le secteur des déchets est directement concerné par la génération d’énergie fatale, issue principalement de l’incinération et valorisée sous forme de chaleur ou de cogénération électrique. Jusqu’à présent limitée
à l’incinération des déchets urbains et au secteur de la cimenterie, la valorisation énergétique des déchets est amenée à évoluer sous l’effet de l’introduction de nouvelles normes créant des catégories de déchets destinés à une finalité énergétique. Ainsi,
les CSR - combustibles solides de récupération- sont des résidus issus du traitement des déchets (refus de tri par exemple) destinés à alimenter des unités locales de production énergétique. Si le cadrage réglementaire semble maintenant stabilisé, les conditions
de structuration économique de ces filières le sont moins, et les projets encore rares. Toutefois, cette nouvelle catégorie est en mesure de redessiner les contours de la valorisation énergétique des déchets en positionnant les déchets comme ressource énergétique
territorialisée.


 


3 - Le développement des réseaux de froids en France – actualité règlementaire, enjeux techniques et planification


Dans un contexte de changement climatique et de multiplication des épisodes de canicule, les autorités publiques commencent à porter attention à la thématique du froid. Cette mise à l’agenda se fait en partie
conjointement avec celle de la production de chaleur renouvelable et de récupération et donc en parallèle de la problématique du développement des réseaux de chaleur. De fait, les projets de construction ou d’extension de réseaux de chaleur récents développent
plus régulièrement un volet de réflexion sur les réseaux de distribution de froid. Or, le développement des réseaux de froid, bien qu’il puisse se faire conjointement avec celui des réseaux de chaleur, soulève ses propres enjeux techniques et ses propres problématiques
de planification. L’enjeu du stage est de mettre en évidence des pratiques et attentes relatives au froid urbain et à la caractériser le rôle de l’énergie de récupération dans la production de froid.


 


J’invite donc les étudiant.es intéressé.es aux questions d’énergie, d’évolution des réseaux énergétiques et/ou de gestion des déchets à consulter ces offres et à revenir vers nous. Ces stages sont d’une durée
de 5 mois à commencer de préférence en Mars. Les candidatures sont à envoyer au plus tard le 11 décembre pour un entretien le 18 décembre, sous la forme d’un CV et d’une lettre de motivation, à Laurence Rocher (laurence.rocher@univ-lyon2.fr)
et Antoine Fontaine (antoine.fontaine1@univ-lyon2.fr).


 


Cordialement,


 


Antoine Fontaine


Chercheur post-doctorant – Université Lyon 2 – Laboratoire EVS


Chercheur associé au laboratoire PACTE – Grenoble


antoine.fontaine1@univ-lyon2.fr






Fil précédent : [geotamtam] Séminaire ERC TARICA - Sécurité et changement de régime en Tunisie post-2011 - 11 décembre - Campus Condorcet - Aubervilliers
Fil suivant : [geotamtam] Rappel et résumés journée "SHS et développement durable" REIMS 04/12
Aller au forum :
  


Heure actuelle: Fri Dec 13 16:17:22 CET 2019